Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de la Fédération Française de Généalogie, reconnue d'utilité publique

Colloque les mondes de la généalogie : conclusions

26 Janvier 2019, 18:37pm

Publié par F.F.Généalogie

Colloque les mondes de la généalogie : conclusions
Colloque les mondes de la généalogie : conclusions

C'est l'organisateur qui fait la synthèse des échanges :

Patrice Marcilloux
Professeur des universités en archivistique 
 TEMOS (Temps, mondes, sociétés) FRE CNRS 2015
Directeur de l'école doctorale 604 STT (Sociétés, temps, territoires)
Université Bretagne Loire

-  la généalogie est un objet de recherche passionnant, riche, qui permet d’accéder à des réalités sociales diverses mais difficile à saisir, avec des hésitations notionnelles : un loisir ? Une pratique culturelle ? Une passion ? de l'histoire locale ?

-  Dans les évolutions de la généalogie, il y a une mise à distance de plus en plus forte des documents d’archives. S’agit-il d’une fin de cycle ? Cela n’empêche pas de réinterroger la responsabilité des systèmes archivistiques (qui favorisent ou pas l’accès).

- Selon les intervenants,  il n’y aurait qu’un généalogiste par famille... Vrai ou faux ? Comment émerge, se détermine ou s’autoproclame ce « producteur ou médiateur de parenté » ?

- 1970 n'est pas la "révolution généalogique" mais la conséquence de la révolution qui a eu lieu pendant la Seconde Guerre mondiale.

- Dès la fin des années 1990, les membres des associations semblaient prêts à la génétique car ils recherchaient déjà leurs fondements « génétiques ». Aujourd’hui l’atavisme est inévitable. Nos ancêtres sont en nous : c’est scientifique ! Ego est le résultat d’un mélange génétique et plus le résultat d’une culture et d’une éducation. Le lien génétique ne fait pas forcément un parent au sens classique du terme. Chacun fait des choix narratifs. Les personnes font la différence entre le family tree (leur famille) et le genetic tree ou le ancestry tree (arbre du donneur).

-  L’histoire familiale est un mode d’appartenance qui passe aussi par la commémoration. La généalogie n’en est qu’une des formes.

-  La généalogie est transmission (des résultats mais aussi de la pratique) : transmission d’ethos, de valeurs, d’habitus. Ce n’est pas une pratique neutre, mais des représentations, des cadres de pensée sont prégnants.

Mercis à Madame Bénédicte Grailles, co-organisatrice de ce colloque.

Colloque les mondes de la généalogie : conclusions
Commenter cet article