Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de la Fédération Française de Généalogie, reconnue d'utilité publique

Colloque les mondes de la généalogie : François Weil

26 Janvier 2019, 10:00am

Publié par F.F.Généalogie

Colloque les mondes de la généalogie : François Weil

De la démocratie généalogique en Amérique.

L'histoire de la généalogie en Amérique et de sa pratique démocratique est un thème rarement abordé par les historiens. ​​​​​​​Son livre Family Trees publié en 2013 est la première histoire de la généalogie aux Etats-Unis ​​​​​​.​

Colloque les mondes de la généalogie : François Weil

A l'époque coloniale : des gens modestes écrivent leur lignage sur une bible afin de la transmettre à leurs descendants.

Au début de la république américaine, la généalogie est perçue comme un signe de distinction : cela « fait » aristocratique. D’où une certaine discrétion sur cette pratique (cas de Washington ou de Jefferson).

Suite à la conquète de l'Ouest, le colon américain d'origine modeste se pose la question : d'où viennent mes ancêtres ? Qui étaient mes grands-parents ? Où vivaient-ils ?

A la veille de la guerre de sécession, naissent les premières réunions de famille organisées (fin des années 1840, début 1850). Ces réunions des porteurs d'un même patronyme étaient convoquées par voie postale ou de presse.
 

Première association généalogique et première revue publiée à partir de 1847.   Se met en place un régime généalogique relativement démocratique auquel participent les classes moyennes et où les femmes sont visibles.  Les premières histoires familiales sont publiées par des femmes en 1830. Elles assurent généralement le rôle de family record keeper. Ce rôle est important, il s'agit de l'archiviste de la famille souvent un oncle ou une tante qui est sans enfant et qui est chargé de la mémoire commune familiale.

 

Après la Guerre de Sécession se développe une pratique généalogique racialisée. La notion d’ « anglo-saxon » est une conceptualisation raciste : désigne les descendants des migrants venus d’Angleterre (Angles et Saxons : lien avec la Germanie) par opposition aux descendants d’autres Européens. Cette attitude est étonnante car l'esclavage est aboli par Lincoln et c'est la période des grandes vagues migratoires arrivant aux Etats-Unis. 

 

La dernière période de pratique généalogique débute à la fin de la Seconde Guerre Mondiale  : La définition par la race devient de moins en moins acceptable suite à la Shoah en Europe ainsi que le développement du mouvement des droits civiques aux USA.

Commenter cet article